La pêche

La pêche

dsc-0191.jpg

Une sortie  de pêche en mer se prépare, en premier lieu s’assurer que la météo sera bonne car par mer agitée on pêche mal. Il sera préférable de choisir un coefficient de marée relativement faible afin de ne pas être gêné par le courant. La pêche que je pratique s’effectue sur une zone bien choisie à l’avance sur ancre, de préférence avec des appâts naturels. J’évite les vents d’Est et Nord Est, pas très bon pour la pêche, il s’agira d’une pêche au fond .Les poissons préfèrent des endroits ou il trouveront un refuge et de quoi se nourrir sur place a un moment désiré ,en général des hauts fond de cailloux ,des failles ou des épaves facilement reconnaissable sur une carte par la lettre WK ,des hauts fonds seront reconnaissables par une tête de roche qui se  situera par exemple a 5.5m alors que nous sommes sur des fonds de 26m.Voici quelques exemples sur des cartes :

  carte1-1.png

 

 carte2.png

  

Sur votre lieu de pêche il va falloir mettre en appétit les poissons, lui offrir en quelque sorte un apéritif pour le décider à mordre tout simplement en effectuant un amorçage constitué d’appâts naturels sur lequel je reviendrais, il va donc falloir construire un amorçoir .Il sera constituer d’un tube de PVC d’environ 40cm de longueur, au fond pour qu’il descende bien a l’aplomb du bateau on coulera du béton  au fond maintenue par un croisillon en fer qui traverse le tube ensuite on installera un couvercle a visser et on percera l’ensemble du tube avec des trous afin de libérer votre   strouille  (amorce) un exemple auquel j’ai rajouté une masse sur le fond :

 strouille.png

 

 

Votre strouille sera faite à l’aide d’appâts naturels tels que des poissons broyés dans un ancien broyeur de viande a main, des coquillages divers, des crabes, des crevettes, vers etc. Si vous n’en avez pas sous la main votre poissonnier se fera un plaisir de  vous fournir ses produits périmés à la vente, attention odorats sensibles en mer cela peut être fatal pour un bon mal de mer .Les poissons ont un odorats très développés et seront très attirés par votre strouille, parfois de très loin .Votre amorceur diffusera ainsi durant toute votre partie de pêche, mettant en appétit les poissons, le maquereau broyé est un excellent appât. Le choix de l’esche peut varier  en fonction des résultats obtenue et parfois l’un va mieux marché que l’autre a un moment donné ,allez savoir pourquoi ? La pêche se déroulera en général 2H avant le bas avec une légère accalmie au moment du bas et reprendra ensuite pendant une heure au moment de la remontée de la marée toujours sur votre ancre ; ensuite il devient difficile de pêcher avec le courant qui s’intensifie.

Les esches que j’utilise seront principalement des coques, attention à bien les enfiler sur votre hameçon, la daurade préfère la partie noire, de la fleurette de maquereaux frais, languettes que l’on découpe sur le dos d’un maquereau et que l’on enfile sur l’hameçon.  Des tentacules de seiches où  a défaut des morceaux de blanc de seiche, c’est une excellente esche .Pour le gros tel que du Hâ, sorte de requin ou un congre, une grosse ligne à fond avec une tête de maquereau ou voir un petit maquereau, là il y a du sport dans l’air .Pour de la roussette on mettra un gros morceau de maquereau, toujours posé sur le fond. Une autre esche qui fait fureur  pour le bar, lieu est le lançon de préférence vivant gardé dans un vivier a bord .C’est votre expérience avec le temps qui vous dira quel est la meilleur esche, je vous donne ici quelques idées. Quand au montage il ne faut pas hésiter sur le diamètre de votre fil, une canne courte mais robuste et un bon moulinet car le matériel souffre lors des combats avec le poisson. Attention certains poissons peuvent vous laisser un mauvais souvenir de votre partie de pêche, tel qu’une daurade avec ses épines dorsales bien aiguisées ,une roussette qui s’enroulera autours de votre bras en le mettant a sang si vous la prenez à la main ,c’est un puissant papier de verre ,un congre qui ne lâchera pas sa proie ,tel un doigt ou une botte ;il a une mâchoire qui est un vrai étau etc. donc prudence .Il vaut mieux couper un bas de ligne et mettre votre prise dans une caisse que de risquer une blessure. Le montage du bas de ligne est constitué d’un plomb de 100gr à 150gr puis un puissant bas de ligne relié au fil par un bon émerillon, sur cette ligne deux hameçons espacés de 50cms environs avec 50cms de fils suivant le montage suivant :   

 montage.png

 

 

Bonne pêche, en espérant avoir apporté un peu de mon expérience.

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site